Steve Gadd joue de la batterie et l'enregistre sur le Zoom H4n Pro All Black


Comment as-tu commencé la musique ?


J'ai reçu beaucoup de soutien de ma famille quand j'ai commencé à jouer. Mon oncle a été une inspiration pour moi. Il m'a montré comment tenir les baguettes. Il me faisait jouer avec des disques, et il jouait avec moi. C'était une belle enfance, une excellente façon d'être un enfant. Pouvoir interagir avec des adultes qui faisaient attention à moi et me disaient que je faisais quelque chose de bien. J'ai reçu beaucoup d'ondes positives de la part des personnes qui m'ont élevé. Je leur en suis très reconnaissant.

Steve Gadd joue de la batterie


Vous êtes reconnu comme l'un des batteurs les plus influents, et avez inspiré bon nombre de batteurs comptant parmi meilleurs au monde. Selon vous, qu'est-ce que votre son et votre style ont inspiré tant de gens ?


Il faudrait le leur demander. Je ne connais pas la réponse. Je sais que j'essaie d'arriver à l'heure. J'entre et je donne tout ce que j'ai. Je ne me retiens pas. J'essaie de comprendre ce que l'artiste et le producteur recherchent musicalement. Et je n'abandonne pas tant que je ne l'ai pas compris. Donc, c'est ce que j'apporte quand je vais au travail.

Steve Gadd "Gaddiments"




Quelle a été l'inspiration pour votre livre "GADDIMENTS"


Lorsque la pandémie a commencé, je me suis retrouvé chez moi, avec beaucoup de temps. J'avais un paquet de ces baguettes avec des embouts en caoutchouc, un peu partout dans la maison, et j'ai commencé à pratiquer les rudiments de plus en plus. Quand j'étais petit, c'est comme ça que j'ai commencé. Avec tout ce temps libre, je me suis revenu, et c'était très amusant. Et plus je m'y mets, plus je continue à proposer de nouvelles idées et de nouveaux motifs. J'aime tous les rudiments et j'aime trouver de nouvelles combinaisons. Il suffit parfois de changer un tout petit peu la frappe pour créer un nouveau motif. C'est ce que je fais depuis le début de la pandémie. Tout cela conduit à des « GADDIMENTS ». J'ai commencé à écrire ces exercices que j'ai travaillés. J'étais enthousiasmé de proposer de nouvelles choses et de nouvelles manières de faire les classiques. Une grande partie de la joie que je reçois d'être un musicien est de partager mes connaissances avec d'autres personnes. Je continue d'explorer les rudiments, et les choses évoluent. Je pense que je suis au début d'un deuxième livre. C'est intéressant parce que je les ai fait dans un sens toute ma vie et je peux enfin commencer à les faire un peu différemment. C'est comme un nouveau terrain de jeu.

Quels sont les plus grands défis que vous avez rencontrés dans votre carrière ?



L'un des plus grands défis est de ne pas m'enfermer sur moi-même. Chaque situation dans laquelle je suis impliqué professionnellement - que ce soit en enregistrement comme en concert - est un processus. Certaines choses qui se passent peuvent me mettre sur la défensive, me faire ressentir que je fait quelque chose de mal. Par exemple, si ma première proposition n'est pas exactement ce que la personne veut, je peux devenir un peu introverti me demander : "Qu'est-ce que je fais mal?" C'est un grand défi de se renfermer sur soi-même. Ce qui se passe dans ma tête, n'a ien à voir avec ce que les autres ressentent. Si je suis ce chemin, cela m'isole de ce que je suis venu faire. C'est-à-dire, rester dans le moment présent. Je fais de mon mieux pour donner à la personne ce qu'elle recherche musicalement et mettre mon ego de côté. C'est un défi que je dois relever au quotidien.

Je n'aime pas parler de quoi que ce soit avant d'avoir entendu la musique. Si vous commencez à parler de la musique avant de l'avoir entendue, vous n'avez rien à quoi vous référer. Vous parlez de quelque chose qui ne s'est pas produit. Vous avez imaginé des choses qui n'ont rien de réel. Vous vous compliquez la vie."

Steve Gadd
Steve Gadd et ses amis jouent ensemble



Je reste simple. J'écoute quelques fois. Ensuite, je le joue plusieurs fois et je leur laisse entendre ce que je ressens naturellement. Et puis nous pouvons avoir une discussion. Je suis là pour donner au producteur et à l'artiste ce qu'ils veulent pour leur projet. Quand je travaille avec le Steve Gadd Band, j'ai bien plus de prise sur les décisions car c'est mon projet. J'ai mes idées sur ce que cela devrait être. Mais il faut tout de même être diplomate, et j'encourage les autres musiciens à donner leur avis. Nous essayons tous d'amener la musique là où elle doit aller.

Steve Gadd recevant le prix du créateur de l'année au NAMM 2020

Avez-vous fait des enregistrement à distance pendant la pandémie?


J'en ai fait une partie, mais je ne fais pas beaucoup d'enregistrements à distance. Je travaillais principalement sur le livre GADDIMENTS. Je ne suis pas configuré pour enregistrer chez moi, donc je dois aller dans un studio pour les sessions d'enregistrement. Je n'ai pas vraiment poursuivi à distance. Je trouve d'autres moyens de m'occuper. C'est ce que nous avons tous fait. Trouver des moyens de rester actifs. J'essaie de me maintenir en forme pour le moment ou les choses reviendront à la normale. Je veux rester à l'écoute techniquement et créativement. Ce qui est bien c'est que j'ai trouvé de nouveaux motifs rythmiques. J'ai pu rester proche de mon instrument. Je ne veux pas m'en éloigner trop longtemps. J'ai besoin de rester connecté, qu'il ne me paraisse pas étranger quand j'y reviens. Nous essayons tous de faire cela.

Y a-t-il des batteurs de la jeune génération qui vous inspirent ?


Beaucoup de jeunes batteurs de gospel sont incroyables. Le batteur est ce qui attire mon attention quand j'écoute de nouvelles choses. Je me concentre sur ce que font les batteurs. J'apprends en écoutant les autres batteurs et j'essaie d'imiter ce qu'ils font. Récupérer une idée, essayer de la comprendre et de la réemployer pour moi-même. C'est comme ça que j'apprends. Je ne me contente pas d'étudier un seul style. J'aime beaucoup de batteurs, et il y a beaucoup de jeunes musiciens formidables qui repoussent les limites de l'instrument, comme Gerald Heyward, Aaron Spears, Mark Guiliana, Chris Dave et bien d'autres.

Si vous voulez vraiment jouer de la musique, faites-le. Essayez de le faire du mieux que vous pouvez. Il ne s'agit pas d'être satisfait d'obtenir un résultat, mais de prendre du plaisir a essayer de l'obtenir."

Steve Gadd

Comment vous concentrez-vous sur le plaisir du voyage ?


Je fais tout ce que je peux pour rester sain d'esprit. Je n'aurais pas pu dire avant la pandémie que j'allais retrouver la pratique des rudiments sur un pad. C'est arrivé naturellement. Au lieu de me dire que je devrais jouer de la batterie, je me suis laissé aller à faire ce que je ressentais. Parce que c'était ce qui m'amusait. Puis les choses ont évolué. Ma technique s'est améliorée et des idées nouvelles sont apparues. J'essayais de garder la main, de rester en forme pour le prochain concert. J'essayais aussi de faire quelque chose de différent. Pour mon jeu de batterie et et mon approche des rudiments. J'ai continué. Les choses ont commencé à s'ouvrir. C'est comme ça que j'ai fait. Je ne sais pas s'il y a un moyen défini. Je pense que chacun doit trouver son petit truc. Vous pouvez utiliser les idées des gens comme tremplins et inspiration, mais c'est un voyage personnel. Vous devez essayer de rester connecté à l'instrument d'une manière inspirante. Vous devez essayer de rester connecté avec vos amis. Vous ne voulez pas vous isoler. Maintenant, avec les moyens de communiquer en ligne, les gens ont fait des choses incroyables comme trouver comment faire de la musique avec d'autres personnes sur Internet. Tout ça est super. Essayez simplement de rester actif et de garder votre esprit stimulé musicalement. Et partagez avec vos amis. Vous ne voulez pas vivre seul. Nous voulons partager la vie ensemble.

q2n-4k



Quels produits Zoom utilisez-vous ? Comment vous aident-t-ils à atteindre vos objectifs ?


J'utilise une caméra Q2n-4K. Je l'utilise pour n'importe quel appel visio, pour les cours en ligne, pour tout ça. Je ne suis pas vraiment un accro de la technologie. Ça ne m'intéresse pas tellement en soi, simplement quand j'en ai besoin. Cette caméra Zoom m'aide parce que je peux filmer facilement ce que je fais, et que le résultat sera excellent. J'utilise les produits Zoom aussi parce que j'aime cette entreprise. J'aime les gens qui y travaillent, et leur créativité. Ils donnent tout ce qu'ils ont pour créer un équipement qui vous donnera un bon son et une bonne image.

Steve Gadd recevant le prix Zoom Creator of the Year

Les gens de chez Zoom m'ont beaucoup soutenu personnellement, avec l'équipement que j'utilise. Ils m'aident toujours. Tout le monde est serviable et réceptif, me soutient en tournée. Je pense que leurs produits transpire l'amour de la musique. Je suis très heureux d'être associé à eux. Je ne rentre pas trop dans la technique avec mon équipement, ce n'est pas mon truc. Les produits zoom sont les seuls que j'utilise et il fonctionnent exactement comme j'en ai besoin. Il peuvent faire bien plus que ce que je sais faire avec, mais je sais que c'est à ma disposition et que les gens de chez Zoom sont là si j'ai un problème. Cela fonctionne très bien pour moi. Peu importe ce dont j'ai besoin, je sais que Zoom sera là pour moi. Pour cela, je suis très reconnaissant. Je connais beaucoup de musiciens qui utilisent l'équipement Zoom de différentes manières, mais la seule chose en commun est qu'ils en raffolent tous.

VISITEZ LE SITE INTERNET DE STEVE ICI !